2 jours à Valencia / Jour 1 – Centre Historique et Shopping

fr.portada-2 dias en valencia (dia 1)

Si vous avez déjà visité Valencia, peut-être trouverez-vous que 48h, c’est un peu court pour faire le tour de la ville. Avec ce post, je souhaite vous proposer un guide détaillé incluant l’itinéraire qui, à mon sens, vous permettra de voir tous les plus beaux bâtiments et les plus jolis coins de la ville !

Allez, on y va!!

La balade que je vous propose commence aux « Torres de Serranos » (Tours de Serranos). Il est possible de monter sur ces anciennes portes d’accès à la ville, du haut desquelles vous découvrirez une vue imprenable, surtout du centre historique. Le tout pour la modique somme de 2€ (Gratuit les dimanches et jours fériés).

Torres de Serranos de Valencia

Tours de Serranos

Nous continuerons la visite avec la rue Serranos, juste derrière la façade principale de ces tours. J’adore me promener dans ce quartier et me perdre dans les ruelles qui le compose. J’y (re-)découvre toujours de jolies façades et des détails architecturaux qui me transportent à des époques où l’on y circulait en carrosses…

Calle Serranos de Valencia

Rue Serranos

Au bout de cette rue se trouve la « Plaza de Manises » (Place de Manises) où vous pourrez voir le siège du Conseil Provincial de Valencia et le magnifique bâtiment du Palais de la « Generalitat Valenciana » (siège du Gouvernement de la Communauté Valencienne).

Palau de la Generalitat de Valencia

Palais du Gouvernement de la Communauté Valencienne

Le bâtiment de la « Generalitat Valenciana » possède deux tourelles qui se ressemblent, même si elles furent construites à des époques bien distinctes. A l’intérieur du bâtiment vous pourrez observer la coupure entre l’ancienne construction et la nouvelle. Si vous avez la possibilité d’y entrer, vous allez tomber amoureux de l’incroyable beauté de ses salles et du reste des espaces de ce monument d’histoire.

Sala Nova del Palacio de la Generalitat Valenciana

Détail de la « Sala Nova » du Palais du Gouvernement de la Communauté Valencienne

Allons ensuite nous promener dans la rue Caballeros et, tout en admirant ces splendides hôtels particuliers, nous ferons un petit détour par la « Plaza del Conde de Buñol » (Place du Comte de Buñol) en direction de la rue Landerer, afin de ne pas rater le trésor qui se cache au bout de cette rue étroite: Le Portail de Valldigna. C’est une des anciennes portes de la ville qui séparait la ville chrétienne du quartier maure de Valencia.

Portal de Valldigna de Valencia

Portail de Valldigna

Revenons quelque peu sur nos pas jusqu’à la rue Caballeros. Là, nous ferons quelques mètres de plus jusqu’à voir, sur notre droite, l’Église « San Nicolás » (Saint Nicolas). La « Chapelle Sixtine Valencienne », comme nous l’appelons ici, mérite bien la visite. Depuis sa restauration en 2016, ses incroyables fresques ne laissent personne indifférent.

Cúpula de San Nicolás de Valencia

Détail des fresques de l’église Saint Nicolas, la « chapelle sixtine » valencienne

Peut-être qu’à ce point de la visite vous commencez à penser qu’une petite pause s’impose, histoire de prendre des forces (si j’étais avec vous c’est ce qu’on ferai, du coup je vous la propose par écrit !!). Dans la zone de la « Plaza del Tossal » (Place du Tossal) vous trouverez nombre de charmants bars/restaurants. Je dois vous avouer que mon préféré s’appelle « La Pilareta », un bar du début du XXème siècle qui conserve la décoration et le mobilier d’époque. Si vous y allez, n’oubliez pas de commander ses célèbres « clochinas » (moules) et de déguster ses excellents tapas.

La Pilareta Valencia

Taverne « La Pilareta »

Avec l’énergie retrouvée grâce à ce « petit apéro » (c’est toujours mieux de ne pas aller faire les courses le ventre vide), dirigeons nous maintenant vers le « Mercado Central » (Marché Central), un de mes bâtiments préféré de la ville. Ce marché couvert de style art-nouveau est un des plus grands d’Europe.

Mercado Central Valencia Acceso

Accès latéral au Marché Central

Entrer dans ce marché est un régal des sens. Se promener dans ses allées et se délecter des arômes que dégagent ses produits frais, de saison, ses fruits et, pourquoi pas, de déguster ses charcuteries, chocolats, horchata ! (nous reparlerons de ce dernier produit un peu plus loin).

Interior del Mercado Central de Valencia

Détails de l’intérieur du Marché Central

Une infinité de couleurs, d’odeurs et de saveurs s’entremêlent et sont sublimés par la beauté de ce bâtiment, de son architecture, de ses mosaïques, de ces coupoles…

oranges-vegetables-mercado-central-valencia

shark-mercado-central-valencia

legumbres-mercado-central-valencia

Stands typiques et produits du Marché Central

Nous ne pourrons quitter le lieu sans avoir fait LA photo de la coupole principale (celle des oranges), mais n’oubliez pas que, dans la zone de la poissonnerie il y a une autre coupole, toute aussi belle bien qu’un peu plus petite. Les décorations de cette dernière nous indiquent l’origine maritime des produits qu’elle abrite.

Cúpula de las Naranjas del Mercado Central

Coupole des oranges du Marché Central

De l’extérieur on voit que la coupole des oranges est surplombée d’une grande girouette : « la cotorra del mercat » (le perroquet du marché). C’est l’emblème du marché. Cet oiseau symbolise les bavards et les bavardes qui peuplent ce lieu. Le marché étant, par essence, cet endroit où sont colportés les ragots et les rumeurs. L’autre coupole, plus proche de « la Iglesia de los Santos Juanes » (Église Sant Joan del Mercat) est celle de la zone de la poissonnerie. Elle est couronnée d’un grand espadon.

Cúpulas Mercado Central y Campanario de los Santos Juanes de Valencia

Coupoles du Marché Central

Nous continuons la visite en nous rendant, à quelques pas du Marché Central, jusqu’à la « Lonja de la Seda y Consulado del Mar » (Loge de la Soie et Consulat de la mer), déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1996. C’était le marché de la soie de Valencia du XIVème au XVIIIème siècle.

Vista de la Lonja desde Lateral Mercado Central

Vue du bâtiment « la Lonja » d’un accès latéraux du Marché Central

C’est un des bâtiments dans lesquels il faut entrer! Ses colonnes hélicoïdales rappelant des troncs de palmiers soutiennent avec élégance la Salle Principale (Columnario), alors que ses hautes baies vitrées baignent l’ensemble de merveilleux contrejours. Juste à côté nous trouverons la Cour des Orangers, dans laquelle le doux son de l’eau de sa petite fontaine vous hypnotise et vous transporte dans le temps, comme par enchantement…

Dans le jardin, après être monté par l’escalier de pierre sur le côté, se trouve le Consulat de la mer, au majestueux plafond de bois sculpté et au sol en damier blanc et noir. Les autres salles à ne pas manquer sont la chapelle et les souterrains. Bien entendu nous ne manquerons pas de nous arrêter devant les impressionnantes portes extérieures, ainsi que sous les inquiétantes gargouilles qui ornent le bâtiment.

Detalle de uno de los laterales de La Lonja

Détail du bâtiment « la Lonja »

Nous reprenons maintenant notre promenade dans les rues du centre historique de Valencia et nous dirigeons maintenant vers un lieu tout à fait typique : « La Plaza Redonda » (La Place Ronde).

Vistas Plaza Redonda desde la Torre de Santa Catalina en Valencia

Vue de la Place Ronde depuis la tour « Santa Catalina »

De la Place du Marché et sur votre gauche par la rue Trench, nous allons voir sur notre gauche cette enclave, presque cachée et tout à fait charmante. Du lundi au samedi, de jolis stands y vendent des tissus brodés, des dentelles, de beaux vêtements pour bébés ou des souvenirs de la ville. Les dimanches matins les rues alentour se transforment en un marché de monnaies anciennes et d’images de collections pour les plus jeunes.

Vistas de las Tiendas de la Plaza Redonda y mujeres bordando al fondo

La Place Ronde

De la « Plaza Redonda » nous pouvons voir la Tour de Santa Catalina, étape suivante de notre visite.

Campanario de Santa Catalina desde la Plaza Redonda de Valencia

Vue de la tour « Santa Catalina » depuis la Place Ronde

Sortons de la « Plaza Redonda » en direction la « Plaza Lope de Vega » (Place Lope de Vega). Là nous tombons, à côté d’un splendide mur brodé de fleurs, sur le bâtiment le plus étroit d’Europe et le deuxième plus étroit du monde. Seulement 107 centimètres de large, ça vaut bien une photo !

Edificio más estrecho de Europa

Le bâtiment le plus étroit d’Europe se trouve sur la place « Lope de Vega »

Nous entrerons dans l’Église Santa Catalina par la « Plaza de Santa Catalina » (Place de Santa Catalina). Sa tour baroque est celle que je préfère pour profiter d’une jolie vue panoramique de tout le centre historique.

Torre barroca de Santa Catalina en Valencia

Tour baroque de l’église « Santa Catalina »

Si nous n’avons pas beaucoup de temps et que nous devons choisir entre monter ici ou bien au « Miguelete », personnellement je préfère monter à celle-ci car, en plus d’avoir moins d’escaliers (!!) nous aurons un des meilleurs points de vue vers la Cathédrale et le « Miguelete ».

Vistas de la Catedral de Valencia desde la Torre de Santa Catalina

Vue de la cathédrale de Valencia depuis la tour de « Santa Catalina »

Si les forces commencent à nous faire défaut, rien de mieux qu’une bonne « horchata » (ou chocolat chaud en hivers), en allant par exemple à « La horchateria de Santa Catalina », une adresse touristique, mais à laquelle les valenciens sont très attachés et ne manquent pas de se rendre également.

Horchatería de Santa Catalina de Valencia

Façade de l’ « horchateria Santa Catalina »

On trouve de la bonne « horchata » dans de nombreux endroits et les vendeurs ambulants du centre-ville vous permettront d’assouvir votre soif de cette savoureuse spécialité valencienne. Elle est faite du jus du souchet (petit tubercule) et les valenciens en raffolent ! Ça vous plaira (ou pas)… mais vous ne pouvez pas partir sans l’avoir gouté !

Edificio calle San Vicente y Torre de Santa Catalina

Tour de « Santa Catalina » vue de la rue de la Paix

Reprenons notre visite sur la « Plaza de la Reina » (Place de la Reine), vers la cathédrale ou la Seu (le Siège) comme nous l’appelons ici. Sur un de ses côté ou retrouve la tour du « Miguelete »(ou Micalet) et en longeant le bâtiment par l’extérieur on prendra soin d’observer que les 3 portes  sont de styles différents (roman, gothique et baroque), correspondant aux époques qu’a traversé la cathédrale durant sa longue construction.

Fachada barroca de la Catedral de Valencia

Façade baroque de la cathédrale de Valencia (Place de la Reine)

À mon avis, la cathédrale constitue une autre des visites à ne pas rater. De nombreuses surprises se cachent dans ce bâtiment. Dans une de ses chapelles se trouve le calice de Jesus-Christ durant la Cène et sur le grand autel on pourra voir des fresques (re-)découvertes par hasard et qui nous transporterons sans aucun doute jusqu’au ciel…

Detalle del altar mayor de la Catedral de Valencia

Détail des fresques au-dessus de l’autel de la cathédrale

S’il vous reste des forces, vous pouvez monter au « Miguelete », mais je vous recommande d’emporter une bouteille d’eau car ses 207 marches demandent un certain entrain ! De là-haut la vue est unique et quand le ciel est dégagé, on voit le lac de l’Albufera.

Vistas del centro histórico desde el Ateneo Sky Bar

Vue du centre historique depuis l´ <<Ateneo Sky Bar>>

À la sortie de la cathédrale nous irons, par la rue du « Miguelete », à la « Plaza de la Virgen » (Place de la Vierge), épicentre de Valencia. C’est le lieu de référence des fêtes les plus importantes de notre ville. La fontaine représente le fleuve Turia au centre, et ses affluents sous la forme de belles femmes aux coiffures typiquement valenciennes.

Plaza de la Virgen de Valencia

Place de la Vierge

Tout à fait au centre de la place se trouve, gravé dans un marbre moderne, une épigraphe en latin de l’historien romain Tito Livio, faisant référence à la fondation de la Valentia romaine en l’an – 138.

Epígrafe en el centro de la Plaza de la Virgen sobre la creación de Valencia

Épigraphe en latin sur la fondation de « Valentia » (Place de la Vierge)

Avant de continuer notre promenade, on ne manquera pas de visiter un lieu vraiment particulier pour les valenciens : la basilique de « la Virgen de los Desamparados » (la vierge des délaissés), patronne de notre ville. Un véritable lieu de culte pour les valenciens.

Basílica de la Virgen de Valencia

Façade arrière de la basilique de la Vierge des Délaissés

Dans le même bâtiment que la basilique, en entrant par la « Plaza del Almodí » (Place de l’Almodi, façade bleue), on peut accéder au musée Mariano – MUMA, un musée de reliques et d’anciennes toiles de la Vierge. De cet endroit, la perspective que laisse entrevoir la basilique est somptueuse et peu connue de nombreux valenciens.

Palacio del Marqués de Dos Aguas de Valencia

Façade du Palais du Marquis de Dos Aguas

Avant d’entamer votre route vers les zones de shopping, je vous propose de visiter le « Palacio del Marqués de Dos Aguas » (Palais du marquis de Dos Aguas). Si vous avez le temps, en plus de vous ébahir devant sa majestueuse façade, je vous recommande de le visiter car le bâtiment abrite ni plus ni moins que le Musée National de Céramique et des Arts Somptuaires.

facade-marques-de-dos-aguas-valencia

Détail de la façade principale du Palais du Marquis de Dos Aguas

La toute proche « Plaza del Ayuntamiento » (Place de la mairie) et la gare du nord, deux ravissantes constructions d’art nouveau, sont également deux endroits à ne pas louper !!

Plaza Ayuntamiento de Valencia

Vue de la mairie de Valencia depuis le bâtiment « Ateneo Mercantil »

Edificio de Correos en la Plaza del Ayuntamiento de Valencia

Place de la Mairie de Valencia

plaza-toros-estacion-del-norte-valencia

estacion-del-norte-front-2-valencia

Estación del Norte de Valencia

Gare du Nord de Valencia (extérieur et détails de l’intérieur)

Conseil shopping : les rues les plus prisées sont la rue Colon, le « paseo de Ruzafa » (passage de Ruzafa), la rue Juan de Austria et la rue Jorge Juan. Si vous cherchez des articles de luxe, vous les trouverez dans la rue « Poeta Querol » (Poète Querol) et aux alentour.

Mercado de Colón Valencia fachada Conde Salvatierra

Marché de Colon (façade donnant sur la rue Conde Salvatierra)

C’est à la fin de la rue Jorge Juan que vous trouverez le merveilleux marché de Colon, lui aussi de style art nouveau. C’est un endroit très original dans lequel vous pouvez aller boire un verre avant de dîner… et même dîner !

Mercado de Colón Valencia Floristería Baladre

Fleuristerie du Marché de Colon

J’espère que mes propositions pour cette première journée vous ont plu, demain nous attendent une immersion dans le futur et une paella en bord de mer… vous êtes prêts ???


fr.portada-2 dias en valencia (dia 1)

 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s